Dénutrition : définition officielle, symptômes, conséquences, traitement

La dénutrition, maladie silencieuse, demeure très largement méconnue ce qui constitue un obstacle à une prise en charge précoce et efficace. Selon les chiffres donnés par le Ministère de la Santé, on estime à 2 millions le nombre d’individus souffrant de dénutrition en France. Dont 400 000 personnes âgées à domicile, 270 000 personnes âgées en Ehpad. La dénutrition concerne 10 % des personnes âgées de plus de 70 ans vivant à domicile, 10 % des enfants hospitalisés, 30 % des personnes hospitalisées et 40 % des malades atteints de cancer. La dénutrition peut donc toucher n’importe quelle tranche d’âge.

Selon la Haute Autorité de Santé, la définition à retenir de la dénutrition est : la dénutrition représente l'état d'un organisme en déséquilibre nutritionnel. Le déséquilibre nutritionnel est caractérisé par un bilan énergétique et/ou protéique négatif. Le terme de « sous-nutrition » est plus informatif, il est d’ailleurs de plus en plus utilisé dans les pays anglophones (undernutrition).

La dénutrition peut être liée à :

Ce déséquilibre entraîne des effets néfastes sur le corps, avec des changements mesurables des fonctions corporelles et/ou de la composition corporelle, associés à une aggravation du pronostic des maladies.

La malnutrition désigne les carences, les excès ou les déséquilibres dans l’apport énergétique et/ou nutritionnel d’une personne. Ainsi, elle regroupe : la dénutrition, la malnutrition en micronutriments et donc les excès et les carences en vitamines et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles