Déodorant 48h : sont-ils vraiment efficaces ?

Tous les déodorants contiennent des actifs capables de détruire les bactéries responsables des odeurs et de les empêcher de proliférer (généralement du zinc, du triethyl citrate ou de l’oxyde de magnésium). Ils y associent des agents végétaux ou minéraux dont le rôle est d’absorber l'humidité (amidon de maïs, talc, perlite, kaolin…). En résumé, les déodorants ne freinent pas la production de sueur mais veillent à ce qu’elle reste inodore ! Une formule déodorante décroche la mention 48h après avoir réussi l’épreuve du "sniff test" qui consiste à faire évaluer l’odeur de l’aisselle du côté traité, à différents moments, et à la comparer à celle de l’aisselle non-traitée. Avec ce type de produits, sans douche vous ne sentirez donc pas la transpiration mais vous ne serez pas à l’abri de l’humidité car seuls les antitranspirants aux sels d’aluminium, qui resserrent les pores, en protègent efficacement.

Elles sont aussi efficaces ! En bio ou en naturel, les antibactériens retenus pour neutraliser les odeurs sont des plantes comme le romarin, les extraits d’arbre à thé ou de sauge qui permettent de les masquer efficacement. On utilise aussi des huiles essentielles d’agrume, régulatrices de sueur et de sébum. Si certaines formules se targuent d’être naturellement antitranspirantes et revendiquent pour cela l’utilisation de pierre d’alun, sachez que cette dernière contient elle-aussi de l’aluminium, seul actif capable de bloquer la transpiration. Là aussi c’est l’épreuve du "sniff test" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite