Déodorants et cancers du sein : fuyez les sels d'aluminium

·1 min de lecture

"Aluminium chlorohydrate", "Aluminium chlorydrex", "Aluminium chloride" : ils peuvent porter différents noms, mais il s'agit toujours du même produit problématique, les sels d'aluminium. On les trouve souvent dans les déodorants, car ils permettent à ces derniers d'être anti-transpirants. Mais une récente étude parue dans l'International Journal of Melocular Sciences fait le lien entre cette substance et une hausse des cancers du sein depuis les années 1960.

Les scientifiques Suisses du Centre d'oncologie et d'hématologie d'Hirslanden rappellent le fonctionnement des sels d'aluminium : bloquer les conduits qui évacuent la sueur pour la diminuer.

Problème : les sels d'aluminium sont soupçonnés de passer la barrière cutanée et de potentiellement de favoriser l'apparition de cancers du sein. Si cela n'est pas démontré et ne fait pas l'objet de recommandations des autorités de santé, la question de savoir si les sels d'aluminum sont cancérigènes est posée depuis plusieurs années. En 2011, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avait conclu que "sur la base des données actuelles disponibles, l'exposition à l'aluminium par voie cutanée ne peut pas être considérée comme présentant un risque cancérigène".

Des inquiétudes qui durent depuis plusieurs années

L'étude qui vient d'être publiée souligne que l'aluminium se diffuse sous la forme de fragments qui atterrissent ailleurs que là où ils sont censés agir, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

L'hygromycine A, un antibiotique pour traiter la maladie de Lyme
Cancer du sein : comment faire face à la maladie de sa compagne ?
Ronflements : 10 astuces d'ORL pour apaiser vos nuits
Molnupiravir : ce médicament prometteur contre le Covid sera-t-il bientôt autorisé ?
Covid : une vaste étude française confirme la grande efficacité des vaccins

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles