Départ à la retraite : que devient mon compte de formation (CPF) ?

Salariés, fonctionnaires ou agents contractuels de la fonction publique, professions libérales, conjoints collaborateurs, personnes en recherche d’emploi ou encore travailleurs indépendants, tous ont automatiquement un Compte Professionnel de Formation (CPF) dès leur entrée sur le marché du travail et jusqu’à la date à laquelle ils font valoir l’ensemble de leurs droits à la retraite. Il s’agit d’un dispositif d'accès à la formation alimenté en heures de formation. Les salariés à temps plein ont ainsi droit à 24 heures de formation par an à raison d’un crédit de 500 € chaque année et un plafond de 5 000 €. Notez que pour être éligibles, les formations doivent être certifiantes, diplômantes ou qualifiantes. Si vous préparez votre départ à la retraite, il peut s’agir d’une formation qui permet de passer le permis B, d’améliorer vos compétences liées à une passion particulière (pâtisserie, jardinage, décoration…), de maîtriser les nouvelles tendances en matière de nouvelles technologies et de moyens de communication digitale, etc.

Par principe, non. La loi estime qu’une fois retraité vous n’avez plus de projet professionnel, par conséquent, vous n’avez plus besoin de vous former pour vous adapter au marché du travail. Le Compte Professionnel de Formation (CPF) n’est donc utilisable que pendant la vie active. Il se gèle automatiquement et cesse d’être alimenté lorsque le salarié atteint l’âge de 65 ans et fait valoir ses droits à la retraite. En revanche, si le salarié décide d’utiliser (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles