Dépendance : des mesures d’urgence avant la future loi

Alors qu’une loi sur la dépendance est en cours de préparation, le gouvernement veut accélérer la cadence. Des mesures de soutien financier pour l’aide à domicile et les Ehpad pourraient être prises dès l’automne.

Il est urgent de ne plus attendre. Alors que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, doit présenter avant la fin de l’année un projet de loi sur la dépendance, Edouard Philippe a annoncé, dans son discours de politique générale du mercredi 12 juin, que “dès le prochain projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), nous enclencherons une première étape, avec des mesures favorisant le maintien à domicile et des investissements dans les Ehpad”. Une façon pour le gouvernement de montrer qu’il veut dès maintenant prendre ce sujet à bras-le-corps, sans attendre la future loi qui risque de n’être effective qu’à partir de 2021.

Du côté du ministère de la Santé, on affirme travailler actuellement sur la question, en précisant que rien n’est encore tranché. Toutefois, plusieurs spécialistes du dossier ont déjà leur avis sur la question. Parmi les priorités qui pourraient se dégager, celle de baisser le reste à charge pour les personnes dépendantes mais qui restent chez elles. “On pourrait envisager que le gouvernement augmente l’Allocation personnalisée d’autonomie, APA à domicile, cette aide versée aux personnes déjà en situation de dépendance”, suggère Luc Broussy, président de France silver éco et membre du bureau national du PS.

L’objectif clairement affiché est de permettre aux personnes âgées de rester le plus longtemps possible à domicile, ce qui implique, au-delà du reste à charge, d’avoir le personnel suffisant et compétent pour s’en occuper. “L’urgence se situe au niveau des structures d’aide à domicile, alerte Audrey Dufeu-Schubert, députée La République en marche de Loire-Atlantique, en charge d’une missions gouvernementale sur l’âgisme. Nous devons soutenir ces professionnels qui interviennent chez ces personnes âgées par exemple en revalorisant mieux leur rémunération ou encore en révisant à la hausse l’indemnité kilométrique pour leurs trajets professionnels”. Des propos partagés par la sénatrice centriste, Jocelyne Guidez, auteur d’une loi sur les

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Dépendance : pourquoi les situations sont si différentes d’un département à l’autre ?
Dépendance des retraités : vers un nouvel impôt en 2024 ?
Assouplir les 35 heures : le nouveau scénario explosif de l’exécutif pour financer la dépendance ?
Baisse du reste à charge en Ehpad, nouvelle prestation autonomie… : les pistes pour réduire le coût de votre dépendance
Age de départ : pas de changement dans le cadre de la réforme des retraites, mais une piste possible pour financer la dépendance

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles