Dépistage du Covid-19 : doit-on toujours présenter un test négatif avant une intervention à l'hôpital ?

4.564. C’est le nombre de nouveaux cas de Covid-19 recensés en 24h dans l’Hexagone. Un chiffre en baisse de 10,3% en sept jours, comme le souligne Santé publique France. Si le nombre d’hospitalisation pour cause de Covid-19 est lui aussi en diminution, 3.649 patients ont été hospitalisés en l'espace d'une semaine, au 11 août.

Mais depuis peu, les règles ont changé : le 1er août dernier a été marqué par la fin de l'état d’urgence sanitaire. Pass sanitaire, masque… Autant de mesures qui ne sont désormais plus d’actualité. A quelques exceptions près : les établissements de santé qui le souhaitent peuvent continuer à imposer le port du masque. Quid du test négatif jusqu’alors obligatoire avant une intervention à l’hôpital ?

S’il ne s’agit pas une obligation, les établissements de santé ont néanmoins la possibilité de demander un test de dépistage aux patients qui s’apprêtent à être pris en charge à l’hôpital. "Comme pour tout bilan préopératoire ou pré-hospitalisation, la décision de réaliser un test appartient aux équipes médicales prenant en charge le patient, et les modalités de réalisation de ce test appartiennent aux établissements et services de santé et médico-sociaux", a précisé la Direction générale de la Santé à Ouest-France.

L’objectif ? Protéger "les autres patients fragiles", a expliqué au Parisien Olivier Joannes-Boyau, chef du pôle anesthésie-réanimation au centre hospitalier de Bordeaux. Cet hôpital a d’ailleurs maintenu cette règle, tout comme le CHR de Lille, qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite