Le dépistage de la drépanocytose sera bientôt proposé à tous les nouveau-nés

La drépanocytose est la maladie génétique la plus répandue en France. Elle affecte l’hémoglobine des globules rouges et se manifeste notamment par une anémie, des crises douloureuses et un risque accru d’infections. Si les traitements actuels ont permis d’augmenter grandement l’espérance de vie des patients affectés, ils restent encore limités et les conséquences de la drépanocytose peuvent être graves.

Les manifestations de la drépanocytose peuvent apparaître dès l'âge de 3 mois et induire de très graves répercussions pour la santé de l’enfant. La drépanocytose est, par exemple, la première cause d'accident vasculaire cérébral infantile. Sans prise en charge précoce, le taux de mortalité infantile chez les enfants atteints de drépanocytose est très élevé. Chez les moins de 5 ans atteints de cette maladie, la première cause de décès est la survenue d'infections. Le dépistage précoce de la maladie peut permettre de mettre en place des mesures préventives (vaccination anti-pneumococcique, traitement préventif contre les infections invasives à pneumocoque).

D’où l’importance de dépister au plus tôt les bébés.

Actuellement, en France, son dépistage est recommandé à la naissance mais il n’est pas systématique pour les nouveau-nés. Il est réalisé de manière ciblée, uniquement pour les bébés dont les parents ont des origines à risque (par exemple : Antilles, Guyane, Réunion, Afrique sub-saharienne, Brésil, Madagascar, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Votre bébé a une ligne rouge sous le pied ? Peut-être faut-il consulter
Entretien post-natal précoce : quels objectifs ?
Bronchiolite bébé (épidémie 2022) : symptômes, transmission, comment l'éviter ?
Anesthésie chez les enfants : est-ce sans conséquence pour leur cerveau ?
Bronchiolite : le vaccin est prévu pour quand ?