"Ils me dépouillent ces porcs" : la mort tragique d'Anaïs, 18 ans, retrouvée sans vie

·1 min de lecture

Un itinéraire tragique. Depuis le début de l'année 2021, les faits divers se suivent mais ne se ressemblent pas... Alors que l'on ignore toujours où se trouve Delphine Jubillar six mois après sa disparition, et que le gourou des ravisseurs de la petite Mia a été arrêté par la police, une histoire sordide a fait frissonner les habitants des Hauts-de-Seine. En effet, comme l'a révélé Le Parisien dans son édition du 2 juin 2021, une jeune adolescente de dix-huit ans, prénommée Anaïs, a été retrouvée morte dans une rue de Pontault-Combault par une livreuse de journaux. Un destin sordide que les deux parents de la victime ne comprennent toujours pas...

Ses obsèques avaient lieu le 20 mai 2021 au crématorium du Grand Littoral en Seine-et-Marne. Un moment éprouvant pour Carole, la maman d'Anaïs, qui ne comprend toujours pas ce qui est arrivé à sa fille. Pour seul indice, une photo reçue par Anaïs la veille de sa mort. Comme le raconte Carole au Parisien, sa fille lui a envoyé une message des plus énigmatiques : "Ils me dépouillent ces sales porcs." Le texte est accompagné d’une photo sur laquelle on ne voit que son front, le haut de son crâne. Selon la maman, sa fille a l’air d’être dans le coin d’un lit. Selon les enquêteurs, le décès interviendrait "dans un contexte de prostitution". P

Le corps sans vie d’Anaïs, à moitié nu, a été retrouvé au petit matin le 10 mai 2021 par une livreuse de journaux dans la rue d’un quartier pavillonnaire de Pontault-Combault en Seine-et-Marne. Selon (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles