Dépression : des champignons "magiques" pour la soigner

·1 min de lecture

Une nouvelle étude de l'institut de psychologie du King's college de Londres (Grande-Bretagne) montre que la psilocybine, une molécule présente dans les champignons hallucinogènes, aurait d'importants potentiels thérapeutiques, notamment dans le traitement de la dépression sévère. Et qu'elle peut être administrée aux patients en parallèle d'une thérapie cognitive, sans que cela altère le bon déroulé de cette thérapie.

Les chercheurs, qui ont mené leur étude sur un petit groupe de 60 patients souffrant de dépression résistante aux traitements mais qui suivaient une thérapie par la parole, Pour cet essai, 89 participants en bonne santé sans utilisation récente (moins d'un an) de champignons hallucinogènes ont été recrutés. 60 ont été choisis au hasard pour recevoir une dose de 10 mg ou 25 mg de psilocybine dans un environnement contrôlé. De plus, tous les participants ont bénéficié d'un soutien individuel de la part de psychothérapeutes qualifiés. Les 29 participants restants ont servi de groupe témoin et ont reçu un placebo.

Tous ont été étroitement surveillés pendant 8 heures après l'administration de psilocybine, puis suivis pendant 12 semaines, et aucun n'a montré d'effets indésirables. Les résultats montrent

Retrouvez cet article sur Topsante.com

Pour mieux détecter Omicron, des autotests à faire dans la gorge ?
Varices : prudence avec les traitements sclérosants veineux
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce mercredi 5 janvier en direct : annonces, chiffres
Migraine : il n'y a pas que les médicaments pour calmer la douleur et réduire les crises
Pourquoi Omicron est-il moins dangereux que Delta ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles