Dépression : les femmes retardent leur prise en charge, voici pourquoi

Fatigue, manque d’énergie et d’entrain, troubles du sommeil, troubles de l’appétit, tristesse, diminution de l’estime de soi… La dépression est un état qui se caractérise aussi bien par des symptômes psychologiques que physiques.

Les états dépressifs et les troubles anxieux qui peuvent y être associés, qu’ils soient modérés ou sévères, nécessitent une consultation chez un professionnel de santé et doivent être pris en charge pour réduire les risques de complication, notamment la répétition d’idées noires, voire d’idées suicidaires.

Or, si la santé mentale est devenue une préoccupation majeure de différents pays, bon nombre de personnes ne poussent pas la porte d’un psychologue en cas de besoin.

Une récente étude, menée par Myriad Genetics, une société de tests génétiques, qui fournit des informations notamment dans le domaine de la santé mentale, alerte justement sur la prise en charge tardive des états dépressifs et troubles anxieux chez les femmes.

"2 femmes sur 3 souffrant de dépression ou d’anxiété déclarent avoir atteint ou être sur le point d’atteindre le point de rupture en ce qui concerne leur santé mentale", révèlent les auteurs de cette nouvelle enquête nationale.

Problème, toujours selon les chiffres communiqués par cette enquête, parmi ces femmes, 4 sur 10 n’ont pas encore poussé la porte d’un professionnel de santé pour pouvoir poser un diagnostic sur ce type de troubles dépressifs ou anxieux et obtenir une prise en charge, malgré l’impact négatif que cet état a sur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles