Déprime : et si la tristesse avait du bon, finalement ?

![CDATA[Shutterstock]]

Sois heureux ! L'injonction au bonheur nous a fait oublier que la tristesse est une émotion essentielle. Le nouveau livre de la coach Susan Cain, Le Bonheur d'être triste. La force des mélancoliques dans un monde où le chagrin est interdit (éd. Leduc), lui redonne ses lettres de noblesse. "Comme les cycles de la nature, l'été après l'hiver, le jour après la nuit, le spleen et la mélancolie font partie de la palette émotionnelle humaine", rappelle la psychothérapeute Ondine Khayat.

Mais, à quoi sert la tristesse ? Cette émotion savamment enfouie, avec des phrases comme « Ne sois pas triste », « Un garçon, ça ne pleure pas », « Serre les dents et souris » ?

La mélancolie est une invitation à créer

"La mélancolie, cet état flou et vague, propice à la rêverie et à l'imaginaire, est bien connue des artistes, qui y puisent une source d'aspiration à créer »,explique Ondine Khayat. Ce « spleen » est un état particulier, entre deux eaux, alliant mal de vivre et inspiration, permettant de « sentir un espace de création en nous. »Cette envie d'exprimer sa fibre artistique contribue aussi à évacuer le trop-plein émotionnel ressenti. D'humeur sombre et chafouine ? N'hésitez pas à prendre un cahier et à écrire. Pour Susan Cain, " le secret que nos poètes et nos philosophes tentent de nous révéler depuis des siècles, c'est que la fragilité est le moteur de notre maturation."

Comment apprivoiser votre tristesse ?

Certes, ressentir de la tristesse (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Ventouse anti-cellulite : le top des modèles pour lutter contre la peau d'orange
Masseur sculptant : les meilleurs appareils pour dégommer la cellulite sur Amazon
Télétravail : sur la durée, de nouveaux risques psychosociaux sont pointés du doigt
Vos actes de gentillesse ont un impact bien plus important sur les autres que ce que vous pensez
Confiance en soi : comment parvenir à se dépasser ?