Le député Damien Abad candidat à sa réélection dans l'Ain malgré sa mise en examen pour tentative de viol

L’ex-ministre des Solidarités, accusé de violences sexuelles, se représente dans sa circonscription de l’Ain, a-t-il annoncé ce jeudi 13 juin, à l’approche de élections législatives.

L'ex-ministre Damien Abad, mis en examen pour tentative de viol, a confirmé ce jeudi 13 juin à l'AFP se représenter dans sa circonscription de l'Ain, où le Rassemblement national est arrivé largement en tête lors des Européennes.

« Je pars en candidat divers droite sans étiquette », a indiqué le député apparenté Renaissance à l'AFP, confirmant une information de « La Voix de l'Ain », ajoutant avoir le soutien de la majorité présidentielle. Une responsable locale du groupe Renaissance a confirmé que le parti ne présenterait pas de candidat face à lui dans la 5e circonscription.

Lire aussi >>  Décryptage : les relations entre sexe et pouvoir, à l'ère #Metoo

Accusé de violences sexuelles par trois femmes

Ancien chef des députés LR, Damien Abad avait été nommé en mai 2022 ministre des Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées dans le gouvernement d'Élisabeth Borne, représentant une prise de guerre du Président Emmanuel Macron à droite. Il avait été réélu député de l'Ain en juin 2022. Dans la tourmente après des accusations de violences sexuelles, il avait quitté l'exécutif début juillet 2022 à l'occasion d'un remaniement.

En mai 2024, il a été mis en examen pour tentative de viol en 2010 sur l'une de ses trois accusatrices et placé sous le statut de témoin assisté pour les deux autres. « Les gens me connaissent, ils savent la personne que je suis », s'est défendu l'élu âgé de 44 ans, rejetant l'idée que...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi