Une députée brésilienne agressée sexuellement en pleine assemblée législative

Jade Vigreux
·1 min de lecture

Au cours d’une session plénière à Sao Paulo, un élu brésilien a touché ouvertement les seins de la socialiste Isa Penna. Si cette dernière a directement réagi, sur les réseaux sociaux et en portant plainte, l’assemblée tarde à sanctionner Fernando Cury.

Des insultes sexistes éructées dans l’hémicycle, des plaintes pour harcèlement sexuel visant des députés… Jusqu’à une agression sexuelle en pleine session plénière à l’assemblée ? C’est effectivement ce qui s’est passé au Brésil, lors du vote du budget de l’État à l’assemblée législative de Sao Paulo. Alors que la députée Isa Penna discute avec l’un des présidents de l’assemblée de l’État, un élu s’approche doucement pour venir se placer (se coller) derrière elle. Il s’autorise alors, sans vergogne, à caresser les seins de sa collègue, devant l’œil d’une cinquantaine de personnes et celui, attentif, des caméras. Bien que l’événement remonte à décembre 2020, le scandale qu’il a attisé n’est pas près de s’évanouir.

Lire aussi >> « Qualifier de poissonnière une femme, c'est vouloir la réduire au silence » : l'insulte contre cette députée fâche

Après ces attouchements déhontés, Isa Penna repousse franchement le député, d’un revers de la main, sans que cela ne paraisse l’émouvoir ou le perturber. Ce dernier insiste, tente de justifier un acte qu’aucune raison ne légitimise, comme si cette manière de communiquer tactilement avec une femme était tout à fait banale et autorisée. Si aujourd’hui cette agression est particulièrement mise en lumière, c’est parce que le comité d’éthique de l’assemblée s’est décidé à ouvrir la voie à une sanction, la semaine dernière –...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi