Dérèglement climatique : après un été extrême, les Français se disent prêts à changer leurs comportements

© AegeanBlue / iStock

C’est ce que révèle une étude YouGov pour le « HuffPost » publiée ce lundi.

Après un été marqué par les canicules, les incendies, la sécheresse, difficile de ne plus voir les choses en face. 9 Français sur 10 font désormais le liens entre les événements extrêmes et le réchauffement climatique, selon une étude YouGov pour le « HuffPost ».

Lire aussi >> Sommes-nous en train de vivre l’été le plus frais du reste de notre vie ?

Ce constat est partagé par toutes les tranches d’âge, sans effet générationnel particulier. L’unanimité est aussi notable entre les différentes adhésions politiques. L’étude souligne que les électeurs de la NUPES et ceux de Renaissance sont les plus nombreux à faire le lien (91 %), ceux du Rassemblement national et des Républicains, deux partis qui ne mettent pas particulièrement en avant le sujet climatique, sont quand même entre 80 et 84 % à faire ce constat. 81 % des sondés disent être prêts à réduire leur consommation d’eau et 72 % à assurer vouloir adopter des mesures de sobriété énergétique.

La fin de l’abondance ?

En préambule du Conseil des ministres le 24 août dernier, Emmanuel Macron avait donné le ton en appelant le gouvernement à « l'unité » face à « la grande bascule » qui marque la rentrée avec « la fin de l'abondance », « des évidences » et « de l'insouciance ».

Un message qui a bien infusé chez les soutiens de majorité présidentielle qui sont les plus nombreux à se dire prêts à changer leurs habitudes. Une adaptation que les partisans du...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi