Dérèglement climatique : ces régions seront les plus exposées à des journées anormalement chaudes

© Sébastien Bozon/AFP

Météo France et l'Insee ont mené une étude en commun, et ont émis leurs prédictions concernant les régions où l'on subira le plus de journées anormalement chaudes dans les trois prochaines décennies.

Les Français viennent de traverser l’été le plus chaud depuis 2003, et la situation n’ira pas en s’améliorant si l’on en croit une étude de l’Insee et de Météo France, parue le 30 août dernier. « Les simulations climatiques les plus récentes confirment qu’au cours des étés des trois prochaines décennies, le nombre de journées et de nuits anormalement chaudes augmentera notablement sur l’ensemble du territoire métropolitain », peut-on lire dans le document.

Lire aussi >> Réchauffement climatique : deux études alertent sur ses conséquences sur la santé

On considère qu’une journée est anormalement chaude lorsque sa température maximale dépasse sa valeur de référence d’au moins 5°C. Les deux organismes ont estimé le nombre de journées anormalement chaudes dans toutes les régions de France, et 80% de la population française en vivra entre 16 et 29 l’été. Ce chiffre ne dépassait pas 16 entre 1976 et 2005. Une fois le soleil couché, « certains territoires connaîtront jusqu’à 19 nuits anormalement chaudes, alors que le maximum était de 7 au cours des années 1976-2005 ».

Entre 16 et 20 journées anormalement chaudes pour 65% des Français

Au cours des trois prochaines décennies, les zones les plus exposées aux journées anormalement chaudes seront celles de basse montagne en métropole. 68% des habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes traverseront plus de 20 journées anormalement chaudes par été. Du côté de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi