Déséquilibre intestinal : comment savoir si je suis concernée ?

·1 min de lecture

Douleurs articulaires, ballonnements, problèmes inflammatoires récurrents… Le déséquilibre intestinal peut avoir de nombreuses conséquences néfastes. Comment savoir si on en souffre et que faire ? Les explications (en micronutrition) de Caroline Nguyen, diététicienne au Novotel Thalassa Sea & Spa Île d’Oléron.

ELLE. Quand on parle de « déséquilibre intestinal », de quoi s’agit-il exactement ?

Caroline Nguyen. C’est un déséquilibre de notre microbiote, anciennement appelé « flore intestinale ». C’est-à-dire des nombreux micro-organismes (bactéries, champignons, virus…) présents dans notre intestin.
En temps normal, l’intestin joue un rôle de barrière : il fait le tri dans ce que nous mangeons, entre ce qui doit passer ou pas dans notre sang. En cas de déséquilibre intestinal il s’abîme, et cela peut entraîner une « porosité de l’intestin », des petits trous qui empêchent de filtrer. Le microbiote représente près de 70% de notre immunité. Prenons-en soin !

ELLE. Tout déséquilibre est dû à notre alimentation ?

C.N. Oui, en majeure partie. Si vous ne mangez pas équilibré et trop sucré par exemple, vous aurez sûrement des déséquilibres car vous nourrirez des populations de bactéries et de champignons mangeurs de sucre qui s’hyper développeront dans votre intestin. Même chose si vous ne mangez pas assez de fibres (présentes dans les légumes, les fruits, les légumes secs comme les lentilles ou les pois chiches…), car les bonnes bactéries qui s’en nourrissent verront leur population diminuée. Les additifs et traitements présents dans l’alimentation ont également un impact : ces molécules que notre corps ne connaît pas et que nous mangeons perturbent notre organisme. 

ELLE. Certaines personnes mangent sainement et ont...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles