Désherber à l'eau de javel, bonne ou mauvaise idée ?

·1 min de lecture

Nous, les Français, l’eau de Javel, on l’aime bien. Dans la cuisine, dans la salle de bains et dans la maison, l’eau de Javel semble avoir réponse à tout. Pour désherber le jardin, on trouve un peu partout des recettes et bons conseils à base d’eau de Javel.

Comme le sel et le vinaigre, l’hypochlorite de sodium est un excellent désherbant et défoliant. Grace à sa texture qui adhère, il dessèche efficacement et rapidement les feuilles des plantes. Seulement voilà, il est nocif pour l’environnement.

L’eau de Javel est un biocide dangereux, née de la réaction entre le dichlore et la soude. Une fois sur le sol, il se disperse dans les nappes phréatiques et détruit tous les micro-organismes, sans distinction. Or, certains d’entre eux sont utiles pour améliorer la qualité du sol. Sa décomposition forme des substances nocives pour la terre mais aussi pour l’air. Aussi étonnant que cela puisse paraître, appliquer de l’eau de Javel dans le jardin risque de provoquer chez les matous une envie soudaine de faire leurs besoins. Mieux vaut donc l’éviter !

Alors que l’eau de Javel et les désherbants chimiques sont plus que jamais décriés, il est indispensable d’opter pour des solutions naturelles pour éradiquer les mauvaises herbes. Vous pouvez opter pour un paillage, biner et sarcler ou encore verser sur les indésirables de l’eau de cuisson à plus de 70 °C pour éviter qu’elles ne repoussent. Et vous gâchent la vue…

À lire aussi :

Pissenlit, ortie... 5 mauvaises herbes qu'il ne faut surtout (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles