Des désinfectants utilisés dans les écoles provoquent des brûlures, alerte l'Anses

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) tire la sonnette d'alarme concernant l'utilisation inappropriée des désinfectants dans les écoles et les centres aérés, qui a entraîné une augmentation préoccupante des blessures cutanées chez les jeunes enfants entre 2017 et 2022. Ces incidents, principalement survenus dans les maternelles, ont suscité une prise de conscience quant à la nécessité de mieux informer sur l'utilisation sécuritaire de ces produits. Au cours de la période de référence, pas moins de 118 cas d'atteintes cutanées ont été répertoriés par les centres antipoison chez les enfants en collectivité, rapporte Franceinfo, le 7 septembre 2023. Bien que la plupart de ces cas se soient manifestés sous forme de rougeurs ou de boutons, on déplore également plusieurs brûlures, dont une grave brûlure du troisième degré ayant nécessité une greffe de peau. Les enfants de moins de six ans, en particulier les petites filles, sont les plus touchés en raison de leur peau plus délicate et de leurs habitudes, telles que s'asseoir systématiquement sur la cuvette des toilettes.

Le rapport de l'Anses a révélé une nette augmentation des incidents en 2020 et 2021, probablement liée aux mesures de désinfection renforcées mises en place pendant la pandémie de Covid-19. Cependant, des cas récents signalés en 2023 indiquent que le problème persiste. Les accidents sont principalement attribués à des erreurs d'utilisation des désinfectants, telles que l'absence de rinçage ou de dilution, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite