Désinformation, comment éviter les pièges ?

·1 min de lecture

A l'heure où nous sommes bombardés d'informations, il est indispensable d'apprendre à faire le tri dans ce que nous lisons ou entendons. On vous dit comment.

On est tous persuadés d'avoir l'esprit critique. Pourtant, il sufft de peu pour que la pensée s'emballe. « Boulimique de savoirs, mais sans boussole, j'ai dérivé sur ce grand océan qu'est Internet pour le meilleur mais aussi pour le pire. Les pyramides de Gizeh qui n'étaient pas construites par des Egyptiens ? J'ai tout gobé et diffusé l'info autour de moi. Lorsque j'ai compris que c'était complètement bidon, je me suis pris une grosse claque », raconte Victorien Draperon, chargé de recrutement chez Crit. Mais comment est-ce possible ? « Il faut savoir que le cerveau fonctionne avec deux types de stratégie pour résoudre les problèmes, explique Olivier Houdé , professeur de psychologie du développement à l'Université de Paris. D'une part, les heuristiques : pensées automatiques et intuitives, rapides mais peu fiables, donnant naissance aux préjugés, aux erreurs de perception, aux routines ; d'autre part, les algorithmes : pensées rationnelles, plus lentes mais plus fiables. Un troisième système est à l'œuvre : le système inhibiteur – ou esprit critique –, qui vient bloquer le système heuristique pour contrer nos erreurs de jugement et activer celui des algorithmes. C'est le signal “stop” du cerveau ! » Une compétence qui n'est pas innée. Pour accéder à une vraie réflexion logique et rationnelle, il faut donc parvenir à « penser contre soi ». Bonne nouvelle : cela s'apprend à tout âge !

FAITES PREUVE D'HUMILITÉ...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles