Un détenu condamné pour assassinat s’échappe d’une prison en Dordogne

©Unsplash/Matthew Ansley

Un homme incarcéré à la prison de Mauzac-et-Grand-Castang, en Dordogne, pour séquestration et assassinat s’est évadé ce lundi 13 mars. Il purge actuellement une peine de 28 ans de réclusion.

Philippe Dubois s’est évadé à pied de la prison de Mauzac-et-Grand-Castang, en Dordogne. Le fugitif de 56 ans, a pris la fuite ce lundi 13 mars, en début d’après-midi, selon France Bleu Périgord. Emprisonné depuis 2002, il purge une peine de 28 ans de réclusion pour séquestration et assassinat. Ce dernier aurait profité de la pause déjeuner pour s'échapper de la prison. Les surveillants pénitentiaires ont donné l’alerte aux alentours de 14h30, lorsqu’ils se sont aperçus qu’un détenu manquait à l’appel, explique « Sud-Ouest ».

Cette évasion a été rendue possible en raison du caractère assez particulier de la prison de Mauzac-et-Grand-Castang : c’est un centre carcéral semi-ouvert, destiné à accueillir des hommes condamnés à de lourdes peines. Philippe Dubois a d'abord été détenu dans une autre prison avant d'être transféré dans celle-ci. Il avait déjà une mention pour évasion sur son casier judiciaire, selon les informations de France Bleu.

Lire aussi >> Dans une prison pour femmes : « Les politiques s’en foutent de nous, alors on s’en fout d’eux »

Défendu par Éric Dupond-Moretti

Aidé par deux complices, le détenu a été condamné à 28 ans de réclusion pour assassinat et séquestration de sa propriétaire et de son fils, dans l’affaire des « disparus de Gairaut », à Nice, en 2002. Les deux victimes louaient des terrains agricoles et leurs rentes leur rapportaient plus de 12 000 euros par mois. Cette somme a...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi