D’un point de vue scientifique, voici ce qui détermine l’avenir d’une relation amoureuse

©Getty Images / Westend61

Le premier rendez-vous est souvent décisif lors d’une rencontre amoureuse. D’ailleurs, une récente étude vient de déterminer la raison scientifique qui pourrait être déterminante pour la suite ou non d’une relation. Décryptage

Le premier rendez-vous est un moment important. Il marque parfois le début d’une future relation et s’avère généralement décisif. D’après un sondage de l’application de rencontre Happn, pour les Français, le rendez-vous amoureux idéal n’est autre qu’une promenade à pied, un dîner chic ou encore une soirée cosy à la maison.

À lire aussi >> Les 21 questions à poser aux premiers rendez-vous, selon Tinder

Entre moment de stress et moment d’excitation, le premier rendez-vous est riche en émotion. Les questions fusent et le cerveau bouillonne. Vais-je lui plaire ? Et s’il ne correspondait pas du tout à ce que j’avais imaginé ? Et si on ne savait pas quoi dire ?
À vrai dire, il est tout à fait normal de se questionner à l’approche de cette première rencontre. En effet, une fois que le rendez-vous a commencé, les personnes se rendent la plupart du temps très vite compte si le courant passe ou non. Il ne faut alors pas longtemps pour savoir si vous comptez revoir la personne ou pas. D’ailleurs récemment des chercheurs israéliens et allemands se sont intéressés à ce moment si particulier de la première rencontre entre deux personnes et à ce qui détermine la suite de la relation d’un point de vue scientifique.

Un sentiment de « connexion » déterminant dès le premier rendez-vous selon une étude

Des travaux ont été publiés dans la revue Scientific Reports sur le sujet des premières rencontres. Pour ces recherches, les auteurs...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles