Plus d’un tiers des Français n’ont plus les moyens de manger trois repas par jour, alerte le Secours populaire

Le Secours populaire tire la sonnette d’alarme. Selon son nouveau baromètre de la précarité et de la pauvreté, réalisé auprès de 996 personnes de 16 ans et plus, en juin dernier, plus d’un tiers des Français n’ont plus les moyens de manger trois repas par jour. 36 % reconnaissent se priver pour permettre à leurs enfants de manger à leur faim et près des trois quarts des Français ont aussi expliqué qu’ils n’achètent plus de viande à cause de l’inflation. Et 43 % ne peuvent consommer des fruits et des légumes tous les jours. Des chiffres qui font écho à ceux de Patrice Douret, le président bénévole des Restos du Cœur, du 3 septembre dernier. Sur le plateau de TF1, il avait expliqué qu’en un an, les Restos du Cœur ont distribué 170 millions de repas, soit 30 millions de plus que l’année précédente.

En plus des privations dans le domaine des repas, le sondage met en avant les difficultés financières des personnes interrogées. Les privations "atteignent des niveaux records", peut-on en effet lire dans le bilan du Secours populaire. Un Français sur deux se retrouve dans l’incapacité absolue ou partielle de payer certains frais médicaux et près d’une famille sur deux (46 %) ne peut pas répondre aux besoins de ses enfants (fournitures scolaires, vêtements, cantine…) dans son budget. De plus, le volume des achats alimentaires des Français a drastiquement diminué de 11,4 % entre le dernier trimestre de 2021 et le deuxième trimestre de 2023.

Ce sondage signale aussi le poids des factures (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite