Daft Punk en 11 collaborations indispensables

Juliette Poulain, Théo Dubreuil
·1 min de lecture
The Weeknd aux côtés de Daft Punk lors des Grammy Awards en 2017. Crédits : KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
The Weeknd aux côtés de Daft Punk lors des Grammy Awards en 2017. Crédits : KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

The Weeknd

Retour en 2016, à l’heure où la vedette canadienne The Weeknd balance Starboy, un troisième long format prêt à fracasser le r’n’b pour le vernir de pop. Au milieu des feat qui parsèment l’album - de Lana Del Rey à Future en passant par Kendrick Lamar - Daft Punk s’incruste sur deux titres phares aux côtés de la superstar. Sur Starboy, en ouverture, les beats du duo casqué battent à tout rompre tandis que quelques embardées au piano se faufilent entre la voix suave et culminante de The Weeknd. Et comme les humanoïdes ne se refusent rien, les voilà aux manettes du fameux I Feel It Coming, qui clôture l’album avec son refrain insulaire et entêtant digne d’un tube estival.

Deux ans plus tard, Guy-Manuel (moitié de Daft Punk) s’associe à Gesaffelstein pour réitérer sa collaboration avec The Weeknd le temps de Hurt You, un titre vaporeux qui figure sur l’ep My Dear Melancholy. Entre un fond sonore alarmant, des pistes de dance et une voix sulfureuse, le trio réussit avec brio à modeler un morceau lugubre et envoûtant.

Kanye West

Comme une madeleine de Proust, l’introduction robotique de Stronger s’imbibe de souvenirs et nous ramène en 2007, à l’époque de Graduation du grand maître Kanye West. A l’image de son troisième album, le titre tapisse l’ambiance d’un groove

Lire la suite sur lesinrocks.com