Daft Punk : Thomas Bangalter brise le silence dans « Quotidien »

Margaux Ravard
·1 min de lecture

Une semaine après l’annonce choc de leur séparation, les Daft Punk donnent un signe de vie. Lundi 1er mars, Thomas Bangalter a personnellement adressé un mystérieux mot à l’équipe de « Quotidien ».

Après vingt-huit ans d’une carrière sans fausse note, les Daft Punk se sont séparés. Le clap de fin s’est fait en toute sobriété, dans une vidéo énigmatique publiée sur la chaîne YouTube du duo masqué. Intitulée « Epilogue », elle reprend des extraits de leur film « Electrorama » sorti en 2007. Après une longue marche prophétique et un face à face pesant, l’un des deux musiciens explose tandis que l’autre s’éloigne dans un silence religieux. Le tandem de la French Touch n’a pas expliqué les raisons de cette séparation et entretiennent le mystère qui les entoure depuis leurs débuts en 1993. Malgré l’effet retentissant de cette rupture, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo se sont murés dans le silence, fidèles à leur réputation secrète. Une énigme qui continue depuis que l’un des membres au casque métallique a semé un indice dans l’émission « Quotidien » ce lundi 1er mars. Fait rare, puisque Yann Barthès et son équipe ne s’attendaient pas à obtenir une réponse d’un des artistes.

« Merci Quotidien »

Dans le cadre de sa chronique « BAC » (Brigade des Affaires Culturelles), la journaliste Ambre Chalumeau a tenté de contacter Thomas Bangalter, habituellement très discret. « On a tenté le coup », explique-t-elle sur le plateau du talk-show. « On a écrit à Thomas Bangalter des Daft...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi