"Les damnés de la Commune": Victorine Brocher a-t-elle vraiment existé ?

·1 min de lecture

A l'occasion des 150 ans du soulèvement populaire de la Commune de Paris, les documentaires, ouvrages et débats sont nombreux pour rappeler aux Français cet événement important dans l'Histoire. Sous forme d'un récit animé, le graphiste et réalisateur Raphaël Meyssan a adapté les trois tomes de son roman graphique éponyme, pour lequel il avait collecté des centaines de gravures dans les journaux et les livres de l’époque. Pour conter l'histoire, il a choisi Victorine Brocher, jeune révoltée, communarde et journaliste anarchiste. C'est l'actrice Yolande Moreau qui lui prête sa voix.

Elle explique avoir exercé de nombreux métiers, dès son adolescence, crieuse de journaux, porteuse de pain, lavandière, couturière. Mariée à un ancien soldat, elle vit dans des conditions précaires, au pied de la butte Montmartre. "Il passe son temps à boire, je ne peux compter que sur moi-même", dit-elle. Mère d'un petit Gabriel, elle exprime sa soif de justice et veut un avenir meilleur pour son fils. Rêvant de changer le monde, elle créé une cantine coopérative, avec d'autres bénévoles. Elle assiste à des réunions publiques et forge ces idées, sa conscience politique. Républicaine convaincue, elle devient militante active, engagée pour en finir avec l'Empire. Le 4 septembre 1870, elle fait partie des milliers de citoyens qui se pressent devant le Parlement pour demander la destitution de l'Empereur. Avec d'autres, elle entre dans l'enceinte de la chambre des députés. La République sera ensuite proclamée, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite