"Le danger sera tous azimuts" : Alice Coffin alerte sur la menace du vote Le Pen pour les femmes

·1 min de lecture

"Le Rassemblement national réduit à néant toute possibilité d'émancipation pour les femmes". Dans une interview publiée dans le journal Libération, l'élue écologiste de Paris Alice Coffin s'est exprimée sur le danger que représente le risque d'une victoire de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. L'autrice du Génie Lesbien a exprimé ses craintes, sans pour autant idéaliser le quinquennat Macron, fustigé par les associations féministes.

"L'extrême droite s'oppose au port du voile dans l'espace public, à l'allongement du délai pour avorter voire à l'avortement lui-même, différencie les musulmanes des autres, les blanches des autres, les hétérosexuelles des autres. Mais une victoire du RN signifierait également la mise à mort des militantes féministes", prévient Alice Coffin.

Et l'élue EELV de poursuivre : "En cas de victoire de l'extrême droite, le danger sera tous azimuts et ne concernera pas seulement les femmes en France mais dans toute l'Europe, car les digues tomberont au Parlement européen, il y aura un effet de contamination".

"Nous sommes menacées de mort"

Il y a peu, le collectif de lutte contre les violences sexistes et sexuelles #NousToutes lançait lui aussi un appel à combattre Marine le Pen au second tour de la présidentielle, avec un slogan : "Pas une voix féministe pour l'extrême droite". Et ce, en rappelant le danger "réel et concret" encouru pour les droits et la sécurité "des femmes, des...

Lire la suite


À lire aussi

"H24", l'étourdissante série d'Arte sur les violences faites aux femmes
"Leur vie est en danger" : Khalida Popal, directrice de l'équipe féminine de foot afghane, alerte
Elles partagent leurs livres écrits par des femmes en soutien à Alice Coffin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles