Danièle Kapel-Marcovici : une fondation pour l'émancipation des femmes

·1 min de lecture

La fondation Raja-Danièle Marcovici, dédiée à l'émancipation des femmes, intervient dans 56 pays. Rencontre avec sa conceptrice. 

ELLE. Comment votre fondation est-elle née ?

Danièle Kapel-Marcovici. Enfant, j'ai pu observer ma mère diriger son entreprise de distribution d'emballages, Raja, qu'elle avait confondée en 1954. En voyant son exemple, et au regard des inégalités sociales et professionnelles auxquelles sont confrontées les femmes au quotidien, j'ai commencé à militer pour les droits des femmes dans les années 1970. Quand j'ai pris la direction de Raja au début des années 1980, j'ai voulu mettre en pratique mes convictions. C'est pour cela qu'en 2006, j'ai créé la Fondation Raja-Danièle Marcovici, afin de soutenir des associations engagées dans la lutte contre les violences faites aux femmes, dans la promotion de l'éducation et du leadership des femmes, la formation professionnelle et l'action sociale, et les actions des femmes pour l'environnement. Avec un budget global de plus de 11 millions d'euros, nous avons soutenu plus de 300 associations dans 56 pays dans le monde, touchant plus de 110 000 femmes. Aujourd'hui, la Fondation fête ses 15 ans et nous continuons, avec conviction, à mener nos actions.    

ELLE. À vos yeux, quels sont les enjeux les plus importants pour les femmes en France ?          

D.K.-M. C'est de faire disparaître les violences faites aux femmes et filles dans tous les domaines. Nous devons les combattre, qu'elles soient sexuelles, sociales ou économiques. Il faut notamment permettre à toutes les jeunes filles d'accéder à une éducation de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles