"On danse quand même" : Boris Charmatz présente "Happening Tempête" au Grand Palais Ephémère

·1 min de lecture

La culture se déconfine. A l'occasion de l'ouverture du Grand Palais Ephémère sur le Champ-de-Mars à Paris, le danseur et chorégraphe de danse contemporaine, Boris Charmatz, danseur et chorégraphe de danse contemporaine présentera samedi et dimanche après-midi une performance baptisée "Happening Tempête". Un soulagement après des mois d'empêchement mais une chorégraphie qui s'inscrit pleinement dans son époque. "C'est un peu un projet 'On danse quand même'", confie-t-il sur Europe 1 "On doit être séparés : on danse quand même. On a des masques : on danse quand même."

"On n'a pas arrêté de parler de distanciation sociale et au fond, l'ADN de la danse c'est au contraire l'abolition de la distance sociale. On se rapproche, on danse ensemble. La danse, c'est aussi ce qui permet justement le contact, le toucher, le rapprochement", explique-t-il.  

Une performance avec 140 danseurs

Au début, la performance prévue pour le Grand Palais devait rassembler 400 ou 500 personnes, mélangeant amateurs et danseurs qui devaient partager l'espace, courir et se toucher. Ce week-end, ils seront finalement 140. "C'est quand même énorme", commente Boris Charmatz. "Ce sont des groupes très différents : il y a le Conservatoire de Paris, des salariés du Grand Palais, de Chanel, la compagnie de l'Oiseau-Mouche, une compagnie d'acteurs en situation de handicap de Roubaix que j'adore."

>>Retrouvez le Tête-à-tête tous les jours à 7h40 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Ils sont tous...


Lire la suite sur Europe1