Dansez haut perché

·2 min de lecture

Modern jazz, burlesque, contemporaine… Tous ces styles se déclinent désormais en talons et attirent de plus en plus d’adeptes.

Chez Dancefloor, le nouveau studio tendance de la capitale, le Heels Dance est le cours star du moment. Le principe ? Réaliser des chorégraphies pop sur Aya Nakamura, Beyoncé ou Rihanna, chaussé de hauts talons. Pas évident au début mais très ludique et intéressant d’un point de vue sportif. Cette discipline rencontre un grand succès auprès de femmes et d’hommes de 18 à 60 ans et plus. La raison ? « Accepter son corps et apprendre à s’aimer sont les deux valeurs piliers de cette méthode, explique Bérénice Renaux, professeure de Heels Dance chez Dancefloor. Sans aucune pression, on bouge, on lâche prise. Les talons font des jambes plus longues, améliorent la posture, accentuent la cambrure. Résultat, on se sent beau ! » Même constat pour Vanessa Feuillatte, première danseuse de l’Opéra national de Bordeaux et fondatrice de sa propre académie de danse.

"

Nos danseuses apprennent à se voir autrement dans le miroir, à s’accepter sans se juger, et ça fait un bien fou !

"

« La société exige de la femme d’aujourd’hui qu’elle soit irréprochable et très, voire trop complète. On lui demande beaucoup et, si elle ne fait pas une pause dans son quotidien, elle s’oublie et n’est plus épanouie. En prenant ce cours de modern sur talons, nos danseuses s’accordent alors un moment pour elles. Elles apprennent à se voir autrement dans le miroir, à s’accepter sans se juger, et ça fait un bien fou ! Après une séance, elles sont détendues, l’esprit apaisé et le corps libéré. » Des effets qui séduisent de plus en plus d’hommes de tous les âges qui, eux aussi, vivent ces cours de danse comme des moyens de se libérer des diktats, de leur propre jugement et du stress.

Des cours ultra accessibles

Les séances débutent par un échauffement(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles