D’après la science, le régime cétogène pourrait être bon pour la santé

Le régime cétogène valorise les graisses par rapport aux glucides. (Photo : Getty Images)

L’intérêt croissant suscité par le régime cétogène a soulevé de nombreuses critiques dans le monde alimentaire, car pour produire de l’énergie, ce régime riche en graisses et faible en glucides oblige le corps à brûler de la graisse à la place des glucides. Cela entraine donc une forte perte de poids. Mais de nombreux nutritionnistes craignent que le prix à payer pour cette transformation radicale ne soit trop important.

D’après la liste des meilleurs régimes pour l’année 2018 réalisée par U.S. News et World Report, le « régime cétogène » arriverait en dernier (il partage la dernière place avec le régime Dukan). Les experts le disent « dangereux » et affirment qu’il ne doit surtout pas « être pris au sérieux ».

Mais ce mois-ci, le Journal of the American Medical Association (JAMA) est revenu à la charge en publiant un rapport montrant que le régime, lorsqu’il est suivi correctement, peut-être très efficace pour lutter contre certains problèmes de santé. Cette conclusion peut paraitre juste, étant donné que ce sont ces problèmes de santé qui sont à l’origine de la création de ce régime.

Mis en place durant les années 20, le régime cétogène était à l’origine présenté comme un traitement contre l’épilepsie, et permettait de réduire les crises chez les adultes et les enfants. Mais en 2017, il a été associé à la pop culture par des célébrités telles que Kim Kardashian et Tim Tebow, qui n’ont cessé de louer ses bénéfices lors de nombreuses interviews.

Les experts ont donc commencé à dénigrer ce régime, le qualifiant de « trop extrême », de « cauchemar des diététiciens » et de fiasco. Mais un nouvel article, qui vient de paraitre dans le JAMA, pourrait à nouveau faire pencher la balance en sa faveur, car il assure que le régime cétogène pourrait être très efficace pour traiter les maladies chroniques liées à l’obésité, qui touche aujourd’hui un adulte sur trois aux États-Unis.

Le rapport du JAMA explique en détails la méta-analyse de 13 études différentes, qui ont toutes prouvées que les personnes ayant suivi ce régime ont réussi à perdre du poids et qu’elles en ont également plus perdu que les personnes suivant un régime pauvre en graisses. D’après les experts, ce taux d’efficacité serait dû à l’une des caractéristiques de ce régime alimentaire : une diminution significative de la sensation de faim.

David S. Ludwig, MD, professeur à la Harvard Medical School, a analysé l’efficacité du régime sur le long terme, et affirme que cette capacité est la véritable arme secrète du régime. « Si ces bénéfices métaboliques persistent sur la durée, ce régime pourrait jouer un rôle important pour réussir une perte de poids sur le long terme », a-t-il déclaré au JAMA.

Actuellement, le professeur Ludwig réalise une étude de trois ans sur le phénomène, et pour cela, il a fait venir, pour une durée de trois mois, des participants adultes obèses et en surpoids dans un centre au Massachusetts afin de pouvoir surveiller l’évolution de leur perte de poids grâce au régime cétogène ainsi qu’à d’autres régimes similaires.

Mais au-delà d’une simple perte de poids, les experts s’intéressent surtout à la capacité qu’a ce régime alimentaire de soigner les maladies liées à l’obésité, comme le diabète de type 2, les maladies cardiaques ou encore le cancer, maladies qui représentent les principales causes de mortalité aux États-Unis. L’un de ses chercheurs est Steven Heymsfield, MD, un professeur du centre de recherche biomédicale Pennington de l’université d’État de Louisianne, qui dirige également l’Obesity Society.

Le professeur Heymsfield a vanté les bénéfices « bons pour le cœur » de ce régime, qui pourrait aider à réduire les besoins en traitements pharmacologiques. « Non seulement il aide les gens à perdre du poids, mais en plus, il réduit leurs besoins en médicaments pour lutter contre le diabète… Ce qui est un paramètre important dans la gestion de cette maladie », a déclaré le professeur Heymsfield au JAMA. « Et tous ces bienfaits se produisent sur une durée relativement courte allant de six mois à un an. »

Alors que les nombreux développements et expertises en court nous montrent le succès du régime cétogène, les experts du JAMA soulignent tout de même l’importance de bien comprendre ce régime alimentaire avant de s’engager à le suivre. L’un d’entre eux est Rick Hecht, MD, directeur de recherche à l’université de Californie, à San Francisco. « Je ne pense pas que les gens devraient suivre un régime cétogène pauvre en glucides dans le seul but de perdre du poids », a déclaré Rick Hecht au JAMA. « Nous devons d’abord mieux comprendre les indicateurs afin de savoir à qui peut bénéficier ce régime. »

Mais même si ce régime ne devrait pas être suivi tant que l’on ne comprend pas parfaitement ce qu’il implique, les personnes souhaitant perdre du poids ne devraient pas le rejeter catégoriquement pour autant. « Les personnes qui ne sont pas atteintes d’un [diabète de type 2 ou de crises d’épilepsie], mais qui souhaitent perdre du poids peuvent également suivre un régime cétogène, mais dans ce genre de cas, les résultats sont variables », a déclaré le professeur Heymsfield à Yahoo Lifestyle. « Les risques liés au régime cétogène chez des adultes en bonne santé qui sont obèses ou en surpoids sont relativement faibles, il est donc intéressant d’essayer ce genre de régime afin de voir si cela peut correspondre au style de vie de la personne et si cela peut la mener à une perte de poids concluante. »

Le professeur Ludwig, qui a également parlé à Yahoo Lifestyle de l’intérêt du grand public pour ce genre de régime, est ouvert sur le sujet, tout en restant prudent malgré tout. « Un régime cétogène peut aider à contrôler les crises d’épilepsie, mais aussi le diabète de type 2 et la perte de poids. Cependant, les recherches dans ces domaines sont encore primaires », a-t-il déclaré. « Toute personne intéressée pour suivre un régime cétogène, en particulier si elle souffre de diabète de type 2, devrait être supervisée par un expert. »

Alors que les célébrités fassent ou non son apologie, il est certain que le régime cétogène a trouvé sa place dans le monde médical.

Abby Haglage