Darkstar sort l'envoûtant “Jam” et annonce son prochain album

Pier-Paolo Gault

Que vaut la rave party en temps politiques incertains ? C'est la question abordée par Darkstar dans son prochain et quatrième album, Civil Jams, à paraître le 19 juin. Le duo britannique de musique électronique vient de nous apprendre la bonne nouvelle, et l'accompagne en plus de la publication, après le titre Wolf, d'un nouvel extrait : le morceau Jam, évasif et dansant.

>> A lire aussi : Darkstar signe un petit chef-d’œuvre symphonique

Danser pendant le Brexit ?

“On a essayé de se pencher sur la capacité à se sentir à l'aise dans une époque souvent étouffante faite d'agitations politiques et culturelles, explique le duo dans un communiqué. L'album se concentre sur l'espace concret – comme aller à une rave après avoir reçu son dernier rappel pour le paiement des impôts. C'est se résigner à boire un verre pendant que le Brexit hurle en toile de fond. Etre capable de profiter du soleil pendant qu'un numéro inconnu essaie de nous joindre pour nous vendre Dieu sait quoi. On voulait distinguer ces moments pour contrebalancer toutes les merdes qu'on vit quotidiennement quelque part ou au sein d'une communauté, pour qu'ils trouvent un écho chez l'auditeur qui le soulage un peu.” La musique comme moyen d'évasion : un remède universel.

>> A lire aussi : Comment le confinement a bouleversé notre rapport à la musique