David Ginola : l’animateur a perdu son procès contre France Télévisions

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jeudi 24 mai 2018, l’émission Complément d’enquête, diffusée sur France 2, consacrait un numéro à Didier Deschamps. Dans celui-ci, c’est alors qu’il ne pensait pas être enregistré que David Ginola s’en était pris au sélectionneur de l’Équipe de France. "Je n'ai pas fait la Coupe du monde 98 à cause de lui. C'est quelqu'un qui, pour moi, m'a empêché de réaliser mon rêve. Et mon rêve était de participer à une Coupe du monde", avait-il lâché. Amer, l’ancien joueur de football – dont la fille, Carla, s'est fiancée – avait ajouté : "Ne me demandez pas, s'il vous plaît, de parler d'un événement qui a fait pleurer toute ma famille, qui m'a empêché de réaliser mon rêve d'enfant. Et aujourd'hui de parler de quelqu'un qui fait partie des personnes qui ont refusé que je fasse partie des 23." Suite à la diffusion de l’émission, celui qui a été opéré après un malaise cardiaque avait porté plainte contre France Télévisions pour atteinte à sa vie privée et réclamait 80.000 euros de dommages et intérêts en "réparation de ses préjudices moral, d'image et professionnel."

Mercredi 25 mai 2022, la Cour d’appel de Paris avait confirmé le jugement de première instance. Celle-ci estime en effet que "la diffusion d'informations déjà notoirement connues du public n'est pas constitutive d'atteinte au respect de la vie privée." Pour Capital, l’avocat de France Télévisions, Éric Andrieu, avait évoqué une "décision relativement classique." Choqué par cette décision, David Ginola – dont les caprices lui auraient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles