Deadpool fête ses 30 ans, l'âge de l'immaturité

·1 min de lecture

Happy birthday Deadpool! Il y a 30 ans, en février 1991, les lecteurs des comics Marvel découvraient un nouveau héros créé par le scénariste Fabian Nicieza et le dessinateur Rob Liefeld. Anti-héros déjanté, gentil un jour et vilain le suivant, Deadpool est également un psychopathe comme rarement vu auparavant dans les comics. Du haut de ses 30 ans, c’est un petit "jeune", comparé à Batman, Superman et consort, qui ont dépassé les 80 printemps. Mais en trois décennies, le mercenaire bavard est devenu l’un des super-héros les plus populaires, en BD comme au cinéma.

>> Retrouvez Culture Médias en replay et en podcast ici

Deadpool, anti-héros psychopathe

Deadpool, c'est d'abord Wade Wilson, un ancien mercenaire de la CIA particulièrement doué pour les exécutions. Un jour, il apprend qu’il a un cancer et, pour guérir, accepte de servir de cobaye à un projet de l’armée : Arme X, celui-là même qui a donné à Wolverine son squelette en adamantium. Sauf que cela ne se passe pas aussi bien pour Wade Wilson. Il acquiert, certes, un pouvoir d’auto-guérison (le même que celui de Wolverine) qui fait donc disparaître ses tumeurs et lui permet de régénérer n'importe quelle partie de son corps en un temps très court. Mais dans le processus, sa peau est détruite.

...
Lire la suite sur Europe1