Qui est Deb Haaland, première Amérindienne au gouvernement américain ?

Anaïs Guillon
·2 min de lecture

L’élue à la Chambre des représentants va devenir la première ministre Amérindienne à prendre les rênes du département qui gère notamment les ressources naturelles des terres fédérales. Une consécration pour cette démocrate qui se bat depuis ses débuts en politique pour faire entendre les revendications des peuples autochtones. 

Joe Biden tient sa promesse. Après s’être engagé à choisir une équipe « représentative de la population américaine » pendant sa campagne électorale, le président élu vient de marquer l’histoire avant même son entrée à la Maison-Blanche. Le futur président américain a désigné jeudi 17 décembre, Deb Haaland pour diriger le département de l’Intérieur des États-Unis. Si sa nomination est acceptée par le Sénat le 5 janvier prochain, l'élue deviendra à 60 ans la première Amérindienne de l’histoire du pays à occuper un poste ministériel.  

Une femme ambitieuse 

Fille d’un père membre des Marines et d’une mère fonctionnaire fédérale, Deb Haaland a sillonné les États-Unis au gré des affectations de ses parents au cours de son enfance. Elle déclare avoir fréquenté près de treize écoles avant de revenir à Albuquerque, la terre de ses grands-parents issus de la tribu des Lagunas, pour débuter des études de droit. Faute d’argent, elle a fini par abandonner son parcours universitaire et a eu recours à des bons alimentaires pour subvenir à ses besoins. Pour rebondir, Deb Haaland a créé une entreprise de fabrication de sauces en conserve. Mais l’activité n’a jamais décollé. Après une traversée du désert, elle a finalement contracté un emprunt pour reprendre ses études à l’âge de 35 ans. Prêt qu’elle confiait toujours rembourser en 2018. 

L’une des premières amérindiennes à entrer au Congrès 

C’est en...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi