Déconfinement : Comment parler de la réouverture des écoles en fonction de l'âge de l'enfant

Marine Le Breton
Parler de la réouverture des écoles à ses enfants, un discours à adapter en fonction de leur âge et donc de leurs capacités de compréhension.

ÉDUCATION - Si tout se passe comme prévu, les enfants reprendront le chemin de l’école dès le 11 mai pour la maternelle et la primaire, et le 18 mai pour le collège. Une réouverture progressive des classes après près de deux mois de confinement qui aura lieu uniquement sous couvert du respect de mesures strictes, qu’il faudra absolument faire comprendre aux enfants en amont.

Si le protocole détaillé destiné à l’ensemble de la communauté scolaire est attendu ce vendredi 1er mai, Le Monde a pu consulter une version “projet” de celui-ci et en a dévoilé les grandes lignes dès jeudi. Parmi les mesures qui devraient être rendues officielles, on retrouve le port du masque pour les collégiens et les enseignants; le lavage des mains à l’arrivée à l’école, avant et après chaque passage aux toilettes, avant et après chaque repas, après la récréation, après s’être mouchés, avoir toussé ou éternué; un marquage au sol dans les classes; l’interdiction des jeux de contact et jeux de ballon, etc.

En somme, l’école ne ressemblera plus à l’école. Si l’enjeu, pour le corps professoral, sera de faire respecter ces nouvelles règles sur le temps scolaire, les parents auront aussi un rôle à jouer en s’assurant de préparer leurs enfants. Mais comment leur expliquer, notamment pour les plus petits, qu’ils ne pourront plus jouer avec leurs copains comme avant? Qu’ils devront peut-être déjeuner dans leur salle de classe? Qu’ils seront bien moins nombreux à l’école? Que leur enseignant leur fera probablement cours masqué?

Explications factuelles

Si, selon la psychiatre Christine Barois, le discours des parents doit forcément être adapté à l’âge de l’enfant, il faut quoi qu’il en soit se montrer rassurant: “leur dire que, la plupart du temps, les enfants ne sont pas atteints et que les adultes s’en sortent bien”, indique-t-elle, contactée par Le HuffPost. Ensuite, il s’agit selon elle de leur expliquer pourquoi ils vont devoir en passer par là, et donc leur parler du coronavirus. Un discours...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post