Deerhoof sort un inédit, au titre (forcément) trop long

Pier-Paolo Gault

Prenez votre souffle : voici venir Damaged Eyes Squinting into the Beautiful Overhot Sun. Le fougueux groupe californien de noise rock Deerhoof a encore frappé, en sortant un inédit dont le titre n'est pas taillé pour convenir à une médiatisation de masse. Et heureusement ! Car, à vrai dire, le contenu du morceau ne l'est pas non plus. Damaged Eyes Squinting into the Beautiful Overhot Sun est un collage original de sons de guitares et de synthés farfelus, qui, sans transition, passe de phases moelleuses, agréables, à des déchirements noise.

>> A lire aussi : Deerhoof revient avec un morceau étrangement fascinant

Damaged Eyes a commencé comme une tentative de la part de John Dieterich (un des guitaristes, ndlr) de comprendre comment se déroulait un titre de Blake Mills” explique le groupe dans un communiqué. “Il n’y est pas arrivé et a finalement écrit des riffs dessus, et les a envoyés au reste du groupe, qui lui a donné un coup de pouce. Satomi a chanté sur son téléphone. Inspiré, Greg a chanté dans le micro de son ordinateur portable.” Le résultat : une sorte d'alien musical comme on les aime.

Prochain album : Future Teenage Cave Artists

Et

Lire la suite sur lesinrocks.com