Deezer : premiers pas mouvementés pour la plateforme à la Bourse de Paris

© LIONEL BONAVENTURE / AFP

La plateforme française de streaming musical Deezer  plongeait de 16% mardi matin lors de ses premiers échanges à la Bourse de Paris, pour son premier jour de cotation, a indiqué l'opérateur boursier Euronext. Vers 9h35, le titre Deezer perdait 16%, à 7,14 euros, dans un marché à l'équilibre, contre 8,50 euros à l'ouverture.

"Une date historique pour Deezer"

Le concurrent français de Spotify a fait ses premiers pas mardi matin à la Bourse de Paris, quelques minutes après que la cloche était sonnée dans les locaux de l'opérateur boursier, a constaté un journaliste de l'AFP sur place. Le patron de Deezer, Jeronimo Folgueira, a sonné la cloche, au côté du ministre de l'Économie Bruno Le Maire .

 

>> Deezer, Spotify... Pourquoi le système de rémunération des plateformes profite d'abord aux rappeurs

Juste avant la sonnerie de la cloche, le ministre avait salué "une date historique pour Deezer qui va pouvoir grandir". "C’est son premier enjeu : avoir accès à des marchés internationaux, notamment anglo-saxons", avait ajouté le ministre.

"Une façon de défendre la culture française"

Derrière cette introduction en Bourse, "il y a un enjeu économique, en termes d’emplois, créations de richesses, culturel aussi. Je crois à la souveraineté culturelle française et les plateformes de streaming, c’est une façon de défendre la culture française, la chanson française", a souligné Bruno Le Maire.

Étaient également présents Jean-Noël Barrot, le tout nouveau ministre délégué chargé de la trans...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles