Delphine Jubillar connectée sur WhatsApp après sa disparition, les enquêteurs près du but

·1 min de lecture

Un objet passé au crible. Depuis la mise en examen de Cédric Jubillar, le 18 juin 2021, et son placement en détention provisoire meurtre sur conjoint, les enquêteurs n'ont jamais été aussi proches du but. Le papa de Louis et Elyah, lui, continue de nier son implication dans la disparition de sa femme, assurant qu'elle aurait pu s'enfuir avec son amant en Espagne. Cependant, certains éléments de l'enquête ne collent pas avec cette version... Comme le rapporte La Dépêche le mardi 17 août 2021, le téléphone de l'infirmière, réactivé à plusieurs reprises, pourrait bien mener tout droit au dénouement. Comme l'a affirmé Dominique Alzeari le 18 juin 2021 lors d'une conférence de presse, la disparition de Delphine Jubillar n'aurait rien de volontaire. Pour appuyer son propos, le procureur de Toulouse a cité la liste d'objets de nécessité que la mère de famille a laissé derrière elle avant de disparaître... dont son chargeur de téléphone. Pourtant, aux alentours de minuit le 16 décembre, son téléphone se serait connecté plusieurs fois : "Il s'agira notamment de préciser qui est à l'origine de la connexion WhatsApp à 0h11 et de l'allumage de la caméra sur le téléphone de Delphine Jubillar, à 1h33", écrit La Dépêche. Des connexions surprenantes, tout comme celle de Delphine Jubillar sur Facebook...

En effet, comme l'avait rapporté ActuToulouse le 10 février 2021, le téléphone de Delphine Jubillar s'est réactivé dans la soirée du 9 février aux alentours de 21h : "Il y a eu une réactivation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles