Delphine Jubillar : son mari Cédric mis en examen pour “meurtre aggravé”

·1 min de lecture

C’est une information capitale dans l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar que nos confrères de La Dépêche ont révélée, vendredi 18 juin 2021. Le mari de la jeune infirmière, Cédric Jubillar, a été mis en examen pour “meurtre aggravé” par les deux juges d’instruction en charge du dossier. Selon le journal local, l’artisan plaquiste de 33 ans continue de nier son implication dans la disparition, voire le meurtre donc, de son épouse. Il est par ailleurs attendu dans le bureau du juge des libertés et de la détention, au cours de l’après-midi. Ce dernier décidera de son éventuel placement en détention provisoire, en attendant la tenue d’un procès. Si cette qualification est retenue, Cédric Jubillar encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Cette mise en examen survient dans des circonstances encore floues – puisque le corps de Delphine Jubillar n’a jamais été retrouvé – qui devraient toutefois être éclairées par le procureur de la République de Toulouse, lors de sa conférence de presse prévue à 16 heures.

Comme l’expliquaient nos confrères du Parisien, les enquêteurs de la brigade de recherches d’Albi et de la section de recherches de Toulouse estiment aujourd’hui “avoir accumulé suffisamment d’indices pour établir sa responsabilité potentielle dans la disparition de sa femme”. C’est ainsi que mercredi 16 juin, six mois jour pour jour après que Delphine Jubillar se soit mystérieusement volatilisée, ils ont interpellé puis placé son mari en garde à vue. En réalité, la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles