Delphine Jubillar : cette raison pour laquelle ses frères et sœurs vont devoir être entendus par les juges

·1 min de lecture

La disparition de Delphine Jubillar reste un véritable mystère, quatre mois après les faits. La mère de famille de 33 ans s'est volatilisée dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 et n'a plus donné signe de vie. Les habitants de sa commune de Cagnac-Les-Mines, dans le Var, continuent à se retrouver, tous les jeudis, pour fouiller les alentours. Mais ces mobilisations, organisées par deux amies proches de Delphine Jubillar, n'ont encore rien donné. Pas plus que les différentes perquisitions au domicile des Jubillar menées par les spécialistes de l’institut de recherche criminel de la gendarmerie nationale (IRCGN), ou les recherches effectuées par des plongeurs dans les points d'eau aux alentours de la maison. Cédric Jubillar, le mari de la disparue, a toutefois toujours l'espoir de retrouver la mère de ses deux enfants, Louis et Elyah. Le père de famille a d'ailleurs décidé de se constituer partie civile afin d'avoir accès au dossier. Il devrait d'ailleurs bientôt être entendu par les juges dans le cadre de cette demande.

Cédric Jubillar n'est pas le seul à avoir eu cette idée. Les frères et sœurs de Delphine souhaitent eux aussi être informés des avancements de l'enquête. Pour ce faire, ils se sont également constitués partie civile, et devront subir un interrogatoire. Dans une interview accordée à Midi Libre mardi 20 avril 2021, leur avocat Laurent Nakache-Haarfi, a fait savoir que "pour le moment", aucun des frères et sœurs de Delphine n'avait été convoqué. "Ils le seront dans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite