Delphine Jubillar vivait dans une "déchetterie" ? Les internautes bloquent sur un détail - PHOTOS

·1 min de lecture

"Que se passait-il derrière les portes de cette maison ?" Le 3 août 2021, huit mois après la disparition de Delphine Jubillar à Cagnac-les-Mines, Femme Actuelle publiait une série de photos de la maison du couple. Sur les clichés immortalisés le 7 janvier 2021, la maison des Jubillar apparaît en friche, très peu entretenue, dont l'extérieur est envahi par des blocs de béton et bennes à ordures. Selon le procureur de Toulouse, la construction de cette maison avait été ralentie par la consommation de drogue de Cédric Jubillar ainsi que ses "emplois aléatoires". Delphine elle-même déplorait sa "maison de Bidochon". Cependant, pour les internautes, ces photos soulèvent un détail important.

>>> Découvrez les photos de la maison des Jubillar à Cagnac-les-Mines

En février 2021, des habitants de Cagnac-les-Mines confiaient au Point que la maison des Jubillar attirait parfois l'attention des passants, allant jusqu’à qualifier le logement en construction de "chantier", voire de "déchetterie". Cependant, pour certains internautes, ces accusations sont injustifiées : "C'est une maison en construction, tout simplement !", "Maison en construction. Les critiques sont tellement faciles. Qui est rentré chez elle pour juger ?", "Cela n'a rien d'une déchetterie !", "Déchetterie ? Il ne faut pas abuser !", "On ne sait pas tout ce qui se passe dans la vie des gens", "Cette maison est en travaux, c'est tout !", écrivent les internautes sur Facebook.

Cédric et Delphine Jubillar avaient-ils laissé à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles