Delphine Jubillar : cette voisine qui affirme l’avoir vue le soir de sa disparition

·1 min de lecture

Qu’est-il arrivé à Delphine Jubillar, en cette fameuse soirée du 15 décembre 2020 ? C’est la question que tous les Français se posent, depuis bientôt neuf mois. Disparue au beau milieu de la nuit, l’infirmière de 33 ans semble s’être littéralement volatilisée. Ses proches amies et sa famille refusent de croire à l’hypothèse d’un départ volontaire de la mère de famille. De son côté, son mari Cédric – mis en examen pour “meurtre aggravé” depuis le 18 juin 2021, malgré l’absence de corps ou de scène du crime – affirme qu’elle est sortie pour promener les chiens. Son entourage estime cette théorie peu probable, puisque Delphine Jubillar avait peur du noir. Mais l’on sait aussi que la jeune femme, qui était insomniaque, aimait se retrouver seule pour admirer les étoiles filantes… Tant de versions différentes qui font planer encore un peu plus le doute sur cette mystérieuse disparition.

En janvier 2021, nos confrères du Nouveau Détective se sont penchés sur l’affaire. L’on apprend ainsi qu’une voisine du couple Jubillar affirme avoir aperçu l’infirmière marcher dans la rue, “entre 2 et 4 heures du matin”, le soir de sa disparition. Les enquêteurs ont toutefois déterminé que ce témoignage n’était pas fiable. Car pendant le premier confinement, cette femme de 84 ans a passé son temps à téléphoner à la mairie et aux gendarmes dans le but de dénoncer les personnes bravant l’interdiction de sortir de chez eux. Un comportement “pathologique”, d’après une source proche de l’enquête.

Comme l’expliquait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles