"Demain nous appartient" : une actrice dévoile son baby bump

·2 min de lecture

L'annonce a surpris de la plus belle des façons les fans de la série de TF1, Demain nous appartient ainsi que les acteurs de la "DNA Family". Kenza Saib-Couton, qui incarne à l'écran Soraya Beddiar - la fille de Bilel Beddiar (Atmen Kelif) et Leïla Beddiar (Samira Lachhab), a annoncé être enceinte de son premier enfant, vendredi 5 mars 2021, sur son compte Instagram. Pour marquer le coup, la jolie brune explique avoir sorti sa "plus belle robe à cœurs pour annoncer cette nouvelle pleine d'amour", et ajoute : "Un petit secret que j’ai gardé bien au chaud pendant plus de 5 mois, mais que je suis heureuse de partager avec vous aujourd’hui. Pardonnez mon absence ces derniers temps, mais c’était pour la meilleure cause du monde". Sur le cliché, en effet, la jeune femme apparaît avec un grand sourire aux lèvres et les yeux tournés vers son ventre très arrondi.

Forte de presque cent mille abonnés sur son compte Instagram, la jeune actrice a pu compter sur leurs nombreux messages de félicitations. "Jolie nouvelle", "Félicitations, c'est génial", "Tellement hâte", "Félicitations, que du bonheur !", "Quelle heureuse nouvelle", "Félicitations, trop contente, tu es magnifique !" peut-on lire parmi les commentaires. D'autres espèrent que la grossesse sera directement intégrée dans Demain nous appartient. "Obligé d’intégrer cette grossesse dans le téléfilm ! Purée elle va être enceinte de Remy".

Dans Demain nous appartient, Kenza Saib-Couton joue le rôle d'une étudiante, désormais avocate-stagiaire. Elle est au cœur de nombreuses histoires. Lors de l'explosion de deux bateaux, cette dernière a dû, dès ses premières apparitions, faire face à la mort de son frère, Lyes. Le calvaire de son personnage ne s'arrête pas là : plus récemment, Soraya Beddiar a également appris la disparition de sa mère. Enfin, sa relation tumultueuse avec Remy (Liam Baty) a été mise en suspens. Celui-ci a dû s'échapper en Turquie après un home-jacking. Le futur s'annonce donc prometteur pour Kenza Saib-Couton (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite