Demander un visa lituanien pour voyager en France : c’est quoi, le visa shopping ?

© Getty Images

De plus en plus de voyageurs adoptent le « visa shopping » : ils demandent un visa dans un pays de la zone Schengen où son obtention est plus simple et rapide, pour se rendre dans une autre destination sans encombre. Beaucoup d'entre eux optent pour la Lituanie, d'après « Vice ».

Il peut être difficile d’organiser un voyage en Europe lorsqu’on n’habite pas le continent, et les démarches pour obtenir un visa compliquent la tâche. L’attente peut par exemple atteindre des mois pour obtenir un rendez-vous dans un consulat français en haute saison touristique, et rien ne garantit que le sésame tant attendu sera accordé. Alors des globe-trotters ont trouvé la solution : le « visa shopping ». Ils demandent un visa dans un pays de la zone Schengen où la demande est moindre, réservent billets d’avion et chambre d’hôtel pour prouver qu’ils s’y rendront bien, annulent ces derniers une fois le visa obtenu –lorsque c’est possible–, et présentent le fameux visa à leur arrivée dans leur véritable destination. La pratique est expliquée dans un article de « Vice », repéré par « Slate » le 3 juin dernier.

Lire aussi >> Voyage : quels sont ces pays où l’on peut partir en vacances sans passeport ?

La Lituanie, destination favorite des « visa shoppers »

Un des pays les plus populaires pour les « visa shoppers » est la Lituanie, pays de la zone Schengen dont le taux d’acceptation est le plus élevé, d’après une étude d’AXA Schengen (98,7%). Interrogé par « Vice », un employé de Visa Facilitation Services Global (VFS) a déclaré : « Il nous est arrivé d’avoir des journées avec 40-50 candidatures pour la Lituanie cette année, soit beaucoup plus que les années précédentes. C’est un petit pays,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles