Demi Lovato aimerait que l'on respecte ses pronoms de genre, merci

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Instagram/ddlovato
Instagram/ddlovato

"Aujourd'hui est un jour où je suis si heureux·se de partager davantage encore de ma vie avec vous tous - je suis fier·e de vous faire savoir que je m'identifie comme non-binaire". Ainsi s'exprimait l'an dernier la chanteuse Demi Lovato, l'espace d'un coming-out non-binaire particulièrement remarqué sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, la non-binarité, c'est le fait de refuser d'être catégorisé·e comme "homme" ou "femme" au sein de la société et par extension rompre avec la binarité des genres que l'on nous assigne à la naissance. Ce qui bien souvent implique de contester les stéréotypes sexistes qui lui sont liés. C'est ce que revendique également Demi Lovato.

Cependant, le temps d'un échange accordé à un podcast en ce début du mois d'août, Demi Lovato nous a appris qu'elle souhaitait désormais qu'on lui attribue le pronom de genre "elle" ("she/her") et et non le pronom "iel" ("they/them") traditionnellement attribué aux personnes non-binaires. Et tant pis si ca semble en perturber certains.

Une revendication personnelle mais polémique

Préciser ces pronoms de genre est devenu un acte aussi intime que politique dans une société marquée par la non-binarité et la fluidité de genre. Sur Instagram et Twitter, le préciser compte réellement. Cela permet de visibiliser et soutenir les personnes queer marginalisées (comme les personnes non-binaires, trop incomprises, raillées), d'attribuer à la question de l'identité de genre une importance...

Lire la suite


À lire aussi

Nicole Kidman aimerait qu'on arrête de lui parler de Tom Cruise, merci
Une personne trans reçoit 30 000 dollars pour mauvais emploi de son pronom de genre
Finies les pubs pour jouets genrés : et si on s'inspirait de l'Espagne ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles