Demi Lovato se confie sur sa vie depuis son coming out non-binaire

·2 min de lecture

Invité sur le plateau de l’émission « Today », le jeudi 30 septembre, Demi Lovato s’est confié sur son année de transformation et sur son coming out non-binaire.

Le 19 mai dernier, Demi Lovato s’était déclaré non-binaire dans une vidéo qu’iel avait partagé sur ses réseaux sociaux. L’artiste de 28 ans avait également exprimé son souhait qu’on ne l’appelle plus par un pronom genré comme « she » (elle, en français) mais par « they/them », l’équivalent anglais de « iel ». Quelques mois après cette annonce, Demi Lovato s’est exprimé sur son année de transformation et sur son coming-out non-binaire, le jeudi 30 septembre, sur le plateau de l’émission « Today ».

« Vivre ma vie aussi intensément que possible »

« Je m’en sors très bien, a-t-iel déclaré. J’ai eu beaucoup de temps pendant la quarantaine pour réfléchir sur moi-même et apprendre beaucoup de choses sur qui je suis ». L’interprète de « Dancing with the Devil » ne se cache plus. « J’ai fait mon coming out en tant que non-binaire en mai et depuis, j’ai juste eu l’impression que ma vérité a été de vivre ma vie aussi intensément que possible sans se soucier du monde », a-t- iel confié.

« Il m’arrive encore de faire des erreurs »

Demi Lovato a également expliqué qu’être non-binaire lui permettait de se sentir « aussi masculine que féminine », mais que cela n’a rien à voir avec la tenue vestimentaire. « Je porte peut-être une robe et des talons en ce moment, mais je ne m’identifie pas seulement comme une femme ou seulement comme un homme », a souligné l’artiste. « Je m’identifie aux deux....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO : Déclic - Kelsi Phung : "En étant non-binaire, on a l'impression de devoir se justifier de sa propre identité. C'est déshumanisant" :

A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles