Dermato : le vrai du faux sur votre peau

·1 min de lecture

Elle est fine. Elle semble fragile puisqu'une légère griffure suffit à la faire saigner. Et notre intérêt pour elle se limite souvent à des considérations purement esthétiques. Pourtant, notre peau est un organe fascinant et plein de ressources. Étonnamment, c'est le plus lourd (entre 4 et 10 kg) et le plus étendu (près de 2 m2) de notre corps. Surtout, notre peau est en charge d'un très grand nombre de missions : elle nous protège des agressions extérieures (chocs, pollution, microbes, UV… ) ; elle assure la régulation thermique ; elle joue un rôle dans le fonctionnement du système immunitaire ; elle contribue à la synthèse de la vitamine D et de diverses hormones… Sans oublier son rôle primordial dans nos interactions avec notre entourage.

Le peau est un organe vulnérable

Quand la peau est agressée, elle est capable de se défendre et de se réparer. Confrontée à des frottements répétés, elle va produire de la corne pour s'endurcir. Coupée ou brûlée, elle va enclencher un processus de cicatrisation. Mais la peau est aussi un organe vulnérable, puisqu'elle est en première ligne face à un environnement parfois hostile. Il lui faut alors lutter contre le froid et le contact des vêtements, qui la dessèchent voire l'irritent, comme c'est le cas avec le masque actuellement.

Nous avons aussi tendance à en faire trop : pensant bien faire, on la malmène et on la déséquilibre en voulant trop bien la laver, la gommer, la parfumer, l'épiler…

La

(...)

Lire la suite sur Topsante.com

Attacher ses cheveux sans les casser : nos 6 astuces
Comment bien choisir son eau micellaire ?
Comment choisir son épilateur ?
Le pouvoir du collagène pour transformer votre peau
Quel produit de douche choisir pour ma peau ?