Derniers jours pour découvrir l'expo (géniale) VOGUE PARIS 1920-2020 au Palais Galliera !

·2 min de lecture

Elle a débuté le 2 octobre dernier et prendra fin le 30 janvier prochain. Il ne vous reste donc plus que quelques jours pour découvrir l’exposition consacrée au centenaire de la version française du magazine Vogue (1920-2020), par le musée de la mode de la ville de Paris. On vous en dit plus.

C’est une exposition d’envergure qui se tient au Palais Galliera depuis le 2 octobre dernier. Le musée de la mode de la ville de Paris célèbre le centenaire du célèbre magazine Vogue Paris jusqu’au 30 janvier prochain. Au programme ? Retour sur l’histoire du magazine fondé par Condé Nast en 1920 et qui occupe actuellement la place du plus ancien des magazines de mode français toujours publié ! Jusqu’à peu Vogue Paris était encore le seul titre du groupe à porter le nom d’une ville et non celui d’un pays.

« Frog », pour « French » et « Vogue »

On ne vous apprend rien en vous disant que Vogue Paris a toujours été un acteur majeur de la mode, sorte de miroir de son époque. Pour le petit point d’histoire, « Le 15 juin 1920, onze ans après le rachat de la gazette sociale américaine Vogue par l’éditeur Condé Nast, Vogue Paris voit le jour. Le diminutif ‘Frog’, qui concentre les mots ‘French’ et ‘Vogue’, est utilisé par les collaborateurs pour communiquer au sein de cette organisation de presse transnationale ». On verra comment des relations fécondes se sont nouées entre le bureau new-yorkais et l’équipe parisienne et par quel moyen les images et les idées circulaient toujours dans une exigence constante de créativité. Vous pourrez d’ailleurs lire une lettre de Michel de Brunhoff à Condé Nast au sujet d’un numéro de 1940 qui ne paraîtra pas…

Comme l’explique le Palais Galliera,...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles