Des internautes ont partagé leurs pires souvenirs de la Saint-Valentin, boîte de raviolis et contravention incluses

Des internautes ont décidé de partager leurs pires souvenirs de la Saint-Valentin. [Photo: Getty]

La Saint-Valentin est supposée être le jour le plus romantique de l’année, et les britaniques dépensent par exemple environ £29.89 (approximativement 34 euros) pour offrir quelque chose de spécial à leur moitié.

Environ 36 % des gens considèrent même qu’il s’agit du jour idéal pour faire sa demande en mariage.

Malheureusement, les fêtes de la Saint-Valentin ne se déroulent pas toujours comme prévu, qu’il s’agisse d’attentes différentes ou d’un simple manque de bol. Et ces petites anecdotes partagées avec Yahoo Style UK le confirment bien.

Vous n’aurez peut-être plus envie de profiter d’une Saint-Valentin si spéciale que ça après avoir lu ces terribles histoires qui incluent notamment une rencontre avec la mort et des raviolis en conserve.

La campagne virale

“Je suis sortie avec un homme pendant quelques mois lors de ma 2e année d’université, mais j’ai rompu avec lui en décembre avant de rentrer à la maison pour Noël. Mais, j’ignorais qu’il avait réservé une surprise romantique quelques jours plus tôt : une nuit dans un hôtel cinq étoiles, avec repas romantique et boissons… Pire encore, impossible de se faire rembourser. Je me sentais vraiment mal, mais je ne pouvais rien y faire.

Moins d’une semaine plus tard, j’ai découvert que mon ex débrouillard faisait le buzz avec le hashtag #FindMyValentine (trouvez ma Valentine), ayant lancé une campagne pour trouver une autre femme avec qui se rendre à l’hôtel, via une mise aux enchères caritative. Je voulais éviter la Saint-Valentin autant que possible, mais son visage apparaissait partout dans les journaux, et le campus tout entier parlait de ce pauvre homme qui venait de se faire larguer”.

La contravention

“Quand j’étais à l’université, mon copain et moi étions trop pauvres pour nous offrir un vrai dîner romantique, et il a donc décidé de me surprendre en me préparant un dîner à la dernière minute.

Il a donc soudainement décidé de conduire jusqu’à un Marks & Spencer assez loin du campus. Il s’est empressé de rentrer avant que je ne revienne de la bibliothèque et a fini avec une contravention de £70 (environ 80 euros), un coût bien supérieur à celui de notre dîner de Saint-Valentin. Bref, le geste le plus gentil et stupide de tous les temps”.

L’expérience quasi mortelle

“J’ai failli mourrir à la Saint-Valentin. J’ai partagé une crème brûlée avec mon copain de l’époque, et j’ai failli m’étouffer avec un morceau de sucre coincé dans la gorge. Mon copain, qui est désormais mon ex, a profité de ce moment pour me conseiller d’arrêter d’exagérer.

J’ai été forcée d’effectuer la manœuvre de Heimlich toute seule, pendant que toutes les autres personnes du restaurant se contentaient de regarder, sans jamais me venir en aide. J’arrive à en rire aujourd’hui… Mais, tout juste !”.

La raquette oubliée

“Je suis particulièrement romantique, et la Saint-Valentin compte beaucoup à mes yeux. Je sortais avec quelqu’un depuis quelques mois, et j’ai proposé de réserver quelque chose de spécial, vu qu’il ne semblait pas très inquiet.

J’ai réservé une table dans un super restaurant, j’ai emprunté la robe d’une amie et j’ai passé l’après-midi à me préparer. Mon ex (qui jouait au tennis de manière semi-professionnelle) m’a appelé pendant que je me préparais pour me dire qu’il venait d’être invité à jouer à la dernière minute, mais qu’il allait faire tout son possible pour se libérer à temps.

Il est arrivé avec une demi-heure de retard, mais j’ai décidé de laisser couler pour passer une bonne soirée malgré tout. Mais, à peine 15 minutes plus tard, il m’a regardé tout paniqué et a sorti : “Mer** ! J’ai laissé mon sac de tennis dans le taxi”. Son équipement de tennis (qui comprenait deux raquettes) devait coûter près de £2,000 (environ 2 300 euros), et il était impossible pour lui de retrouver le taxi qu’il avait pris directement à la station.

Je me sentais mal pour lui, jusqu’à ce qu’il décide de m’accuser, confiant que je lui avais “mis la pression”. Il est parti du restaurant à toute vitesse et a refusé de revenir, en confiant que la soirée était “gâchée”, alors que j’attendais sous la pluie en robe et talons. Nous avons fini à l’Odeon du coin. Il n’a jamais récupéré son sac, et c’est comme ça que nous avons profité de notre première ET dernière Saint-Valentin ensemble”.

L’intoxication alimentaire

“La Saint-Valentin approchait, et j’ai suggéré à mon petit ami de longue date d’organiser quelque chose de simple ensemble. Il a insisté pour me préparer un dîner romantique à la maison. Le jour J approchait, et je lui ai demandé s’il avait besoin d’aide à plusieurs reprises, s’il fallait que je prépare un dessert ou que je réserve une table dans un restaurant juste au cas où, mais il a tenu bon et m’a confié que tout allait bien.

Je travaillais à l’époque, mais j’avais pris ma journée et ma soirée pour être tranquille et profiter de notre petite soirée ensemble, vu qu’il semblait vraiment faire un effort. J’ai donc été particulièrement déçue de le voir arriver en retard, sans sacs de courses. Il m’a alors confié : ‘Le plan B est en route’. Et le plan B, c’était une livraison de pizza.

Il y avait beaucoup de réservations ce soir-là, et la nourriture est finalement arrivée vers 22h. Les standards alimentaires n’avaient probablement pas été respectés non plus, car je me suis mise à vomir peu de temps après le dîner. Ça a duré toute la nuit, et nous nous sommes réveillés à 6h pour prendre le petit-déjeuner dans un hôtel que j’avais réservé pour le lendemain matin.

Le pire dans tout ça ? Il ne se rappelait même plus de la pizza que j’aimais après deux ans ensemble, ayant commandé sa pizza préférée American Hot et du pain à l’ail pour lui, et une simple Fromage & Tomate pour moi”.

La boîte de raviolis

“Je sortais avec un collègue depuis quelques mois, et il m’avait dit de ne rien prévoir pour la Saint-Valentin car il souhaitait organiser quelque chose.

La veille, je lui ai demandé ce qu’il avait prévu, et il m’a confié qu’il ne savait pas trop. Une de ces surprises où ils organisent un petit truc secret, sauf qu’il n’avait rien prévu du tout.

Je savais parfaitement que tous les restaurants étaient réservés bien avant le jour J, et je lui ai confié que j’allais réserver un spectacle et qu’il devait s’occuper du dîner. Nous avons vu le spectacle, et il s’est endormi au bout de 15 minutes. Une fois le spectacle terminé, il m’a invité à rentrer chez lui, car le dîner n’était pas bien loin.

Nous sommes sortis du métro et avons commencé à marcher en direction de sa maison. Il est alors rentré dans un Sainsbury et est ressorti avec une boîte de raviolis. J’ai décidé que je pouvais vivre sans. Nous sommes alors rentrés chez lui, le ventre vide, là où son colocataire avait préparé un incroyable repas pour sa copine.

Il m’avait également proposé de m’emmener au travail sur sa moto le lendemain matin, mais a réalisé qu’il n’avait pas de casque pour moi. Il a donc pris sa moto et m’a laissé prendre le métro toute seule. Il est arrivé au travail en avance, et je suis arrivée avec beaucoup, beaucoup de retard. J’ai rompu avec lui plus tard ce jour-là”.

La tournée des fast-foods

“Je fréquentais ce mec depuis un moment, et nous avions décidé de dîner ensemble pour la Saint-Valentin. J’étais la seule capable de conduire, et je suis donc allée le chercher chez lui, où j’ai été obligée de l’attendre pendant une heure vu qu’il était en train de se coiffer.

Il a ensuite insisté pour choisir le restaurant, et nous avons fini à Nando’s. J’ai ensuite payé la note, vu qu’il n’avait pas de job.

Au retour, il a suggéré un arrêt rapide au McDonald’s pour que je lui offre un McFlurry. J’ai rompu peu de temps après”.

Francesca Specter