La dessinatrice Coco lauréate du Grand Prix de la BD ELLE

·2 min de lecture

La dessinatrice de « Libération » raconte dans « Dessiner encore » l'attentat de « Charlie Hebdo » alors qu'elle travaillait pour le journal satirique, ainsi que les mois qui ont suivi.

Bravo Coco ! La dessinatrice de « Charlie Hebdo » et de « Libération » est la lauréate de notre premier Grand Prix de la BD ELLE. Notre jury de vingt-cinq lectrices a plébiscité « Dessiner encore » (éd. Les Arènes BD), récit intime bouleversant de sa vie avant et après le 7 janvier 2015, plaidoyer vibrant en faveur de la liberté d’expression. Après l’annonce de son prix, Coco nous dit sa surprise et son émotion. Interview.

ELLE. Comment accueillez-vous cette reconnaissance des lectrices de ELLE ?

C. Je ne m’y attendais pas. Je ne connais pas les lectrices. Quels sont leurs convictions, leur point de vue ? J’ai eu l’impression que le livre avait touché au-delà de ce que ça raconte du 7 janvier, au-delà de ce que j’avais pu imaginer. Ce livre évoque un contexte particulier et intime, mais aussi ce qu’était ce journal, cette équipe, les valeurs qu’on y défendait, en particulier le droit au blasphème, le droit à rire de tout. J’espérais que cela donnerait à penser, de la même manière que Samuel Paty donnait à penser à ses élèves avec nos dessins. Ce n’est pas toujours évident de parler de la liberté d’expression dans un contexte où les gens sont relativement offensés pour beaucoup de choses. Je ne m’attendais pas à ce que tout ça ait autant de résonance. Peut-être parce que je doute toujours pas mal.

ELLE. Quel regard portez-vous sur votre livre huit mois après sa sortie ?

C. J’ai du mal à le rouvrir. Il est...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles